A Propos

Jean Surprenant tel que peint en 2011 par l’artiste bien connu de Québec et récipiendaire de nombreux prix et reconnaissances Denis Jacques.
Jean Surprenant, tel que peint en 2011 par l’artiste bien connu de Québec et récipiendaire de nombreux prix et reconnaissances, Denis Jacques. Jean Surprenant such as painted in 2011 by the well known artist of Quebec and the recipient of many awards and recognitions, Denis Jacques.

 

 

      Jean Surprenant commença à s’intéresser à la photographie à l’âge de 11 ans,  en acquérant son premier appareil photo que ses modestes moyens pouvaient alors lui permettre, un modèle 126.  Après ses études, il vit l’intérêt pour la photographie devenir si envahissant qu’il décida de faire sa première demande de prêt dans le but d’acquérir le matériel nécessaire afin d’assouvir sa passion.  Ce fut le début d’un amour qui ne se dément point encore aujourd’hui.  Une  évasion, un anti-stress, une pause, voila ce que c’était… au départ.  Avec le temps s’ajouta la recherche de la lumière idéale pour chaque situation.  L’obsession de la composition parfaite.  De dénicher des points de vues inédits.  La soif d’apprendre et de maîtriser de nouvelles techniques.

 

       A l’aube de ses trente ans, il prit une pause qui au total dura près de dix ans.  Dix ans qui firent en sorte que son médium initial, l’argentique, mourut et que son successeur, le numérique, se peaufina assez pour devenir, « pixellement » parlant, acceptable en qualité à ses yeux.

 

       Ce fut alors un renouement heureux.  Toute la technique apprise avec l’argentique pouvait maintenant être améliorée par le biais de moyens informatiques absolument inouïs donnant alors au photographe les moyens nécessaires de surmonter tout obstacle à sa réussite.  Bien sûr, l’apprentissage de ces moyens furent parsemés eux-mêmes de défis et de nombreux « essais et erreurs ».  Tel est le lot de l’autodidacte… Mais la détermination vient à bout de tout.  Et ceux qui ont la chance de le connaître personnellement savent à quel point il peut être entêté…

 

       Aujourd’hui, c’est toujours à l’affût des dernières nouveautés et des dernières techniques que Jean pratique son art. Le tout dans le but ultime de pouvoir saisir un moment d’éternité que le public pourra contempler et ressentir l’ambiance.  Bref, une immersion totale dans un monde à 2 dimensions… et demie!

 

 

 

         Jean Surprenant began became interested in photography at the age of 11 years, acquiring his first camera that its modest means could then allow a 126 model. After his studies, he saw the interest in photography become so pervasive that he decided to make his first loan application to acquire the necessary equipment in order to indulge his passion. This was the beginning of a love that is point still belies. An escape, an anti-stress, a break, this is what it was… at the beginning. With time was added the search for the ideal light for every situation. The obsession with the perfect composition. To find new points of views. The thirst to learn and master new techniques.

 

        At the dawn of its thirty years, he took a break which in total lasted almost a decade. Ten years who made so that its initial medium, film, died and his successor, digital, refined enough to become, « pixely » speaking, acceptable in quality in his eyes.

 

       This was a happy renewal. All the technique learned with the silver could now be improved through absolutely incredible computer means giving the photographer the means necessary to overcome any obstacle to its success. Of course, learning these ways were sprinkled themselves challenges and many « trials and errors ». Such is the lot of the self-taught… But the determination overcomes all. And those who have the opportunity to know him personally know how hard it can be stubborn…

 

        Today, it is always on the lookout for the latest news and the latest techniques that Jean practiced his art. All with the ultimate aim of capturing a moment of eternity that the public will be able to contemplate and feel the atmosphere. In short, a total immersion in a world 2 dimensions… and a half!

Advertisements